SENEGAL ORIENTAL

Située dans un triangle formé par les frontières Malienne, Guinéenne et la région de Tambacounda, le Sénégal Oriental est, sans doute avec la Casamance, l"une des régions les plus intéressantes à visiter au Sénégal. C'est une pays qui se mérite! Se rendre en pays Bassari ou chez les Bédiks, c'est 8 heures de routes truffées de nids de poule jusqu'à Tamba, ce sont ensuite des pistes en latérite, des chemins de brousse sublimes mais qui nécessitent un 4X4 en très bon état... Nous avons fait ce périple en 7 jours; 2.000 km en y incluant le Niokolo. Un voyage inoubliable, d'une richesse absolue!

Quelques vues des pistes rencontrées, domptées. Un conseil, n'y allez pas à la saison des pluies...

Chaque mètre est une découverte éprouvante parfois, mais toujours somptueuse!

Rien à voir avec Dakar ou les routes de la petite côte. Ici, pas d'embouteillages, de pollution. Rien que des paysages à couper le souffle,...

...des rencontres rares, vraies! Un bon chauffeur est un gage de réussite. Léon, mon ami fut un guide précieux, organisé, adorable!

Les pistes en latérite nous emmènent en Pays Bassari, ethnie catholique accueillante, au folklore riche et varié.

Le fleuve Gambie traverse le Sénégal oriental, prenant sa source en Guinée Conakry. Son lit est changeant et offre des paysages somptueux. La vie des Sénégalais au bord du fleuve est aussi intéressante à rencontrer, à découvrir que la faune et la flore.

Le relais de Kedougou est un excellent point d'ancrage pour voyager dans la région (voir "bonnes adresses"

Les affluants du fleuve, dont la rivière Bassari, sont tout aussi exceptionnels à découvrir.

Dindefelo

La chute d'eau de Dindéfelo est une curiosité! 83 mètres de haut plongeant dans un cirque naturel que l'on gagne par des sous bois magnifiques. Presque la jungle! Le village de Dindefelo dispose d'un camps de base pour le gîte, le couvert ainsi que pour vous fournir un guide local. En 30 minutes à pied, vous êtes à la chute d'eau où les plus courageux prendront bain et douche...l'eau y est froide...d'autant que nous avions 40° !...

Bediks

Le choc de notre périple! Un village Bedik, perdu tout en haut d'une montagne. Village que l'on atteint après une heure d'ascension ...sportive! La montagne forme, avec ses cailloux, un escalier abrupte mais somptueux de flore, de champs de coton; avec une vue magistrale sur la vallée. Et, tout en haut, l'un des 7 villages Bédik: une récompense émotionnelle intense après cette "grimpette"...

 

Iwol est un village Bédik qui devait, sans doute, être le même il y a 500 ans, vivant presque en autarcie. L' ethnie Bédik ne représente pas 1% de la population Sénégalaise. Catholiques et animistes, ils sont merveilleusement accueillants et vous racontent les mystères, les rites de leur peuple. Jean Baptiste, instituteur et guide du village sait raconter les légendes, la force des esprits, l'histoire des habitants, divisés en 4 grandes familles, chacune ayant ses prérogatives. Un récit, une découverte hors du temps, hors du commun!

Une montée somptueuse d'Ibel vers le village d'Iwoll en Pays Bédik, notre guide local: Coly

Les arrières petits enfants de cette dame de 115 ans vont à l'école, sous la paillote, avec ardoises et craies... Sa petite fille file du coton.

Allez y!!! Si votre trip est de ne pas vous endormir sur une plage de Saly, vous enfermer dans le troupeau excursionnant de touristes d'un club-hôtel, mais de découvrir ce fabuleux pays qu'est le Sénégal, allez en pays Bassari, chez les Bédiks, en Casamance, là où le Sénégal est encore accueillant, simple, authentique. D'une beauté exceptionnelle. Allez en Afrique, la vraie, avec un grand A.

Dindefelo

Balingo est un personnage! Ce quinquagénaire a bourlingué dans le monde entier, de New York à Paris, de Bruxelles à Lille. Fort de ses rencontres, il a crée, dans son village d' Etiolo un campement rural unique au Sénégal! Beau, propre, agencé avec intelligence. En outre, grâce à des camps de jeunes délinquants Français, il a pu construire des cases, offrir cheval et charrue aux 7 sous villages Bassari et Peuhs, mettre sur pied un dispensaire, une école... Ses rêves se réalisent grâce à sa force, son charisme, ses contacts d'autres continents. Balingo se bat pour construire durablement une économie rurale qui permet d'offrir à cette région, loin de tout ( 5 heures de bus rapide de Kédougou à Etiolo...quand il passe!) un avenir agro alimentaire, scolaire et sanitaire. Si vous passez par cette région Bassari, demandez Balingo...tout le monde le connaît!

L'un des fils de Balingo, dans sa boutique d'artisanat

Salemata

Salemata est une ville, une toute petite ville, presqu'un village. Cette sous préfecture est le coeur du pays Bassari, avec sa gendarmerie, le passage du bus rapide et son marché hebdomadaire. Les grandes fêtes folkloriques de Mai sont hautes en couleur. Nous avons eu la chance d'y être le jour du marché...typiquement grandiose! Le campement de Gilbert est assez sommaire mais le groupe du village monte jusqu'àson campement. Bougies et bonbonnes de gaz pallient aux manquements du groupe électrogène... Ses enfants aident au campement et deviennent guide pour visiter la région. Aline, leur fille aînée est un cordon bleu adorable! Une chouette halte dans notre périple rouge (latérite oblige!). Ha! Ne pas oublier de passer à la gendarmerie pour s'enregistrer dans la région, c'est obligatoire...et sympa!

Le folklore Bassari à Salemata et le marché...d'alcool (soum soum, vin de palme, de cola) venu au fraude de la Guinée toute proche...

Le pays Bassari, ce sont aussi, et surtout les rencontres! Les gens!

Des chemins chaotiques, des pistes poussièreuses...et des pannes d'essence quand la jauge a rendu l'âme...

Nous avons visité le Sénégal oriental en décembre, saison des feux boutés principalement pour le réensemencement.

Vous trouverez dans les "BONNES ADRESSES" les coordonnées des gîtes, campements et hôtels de la région orientale du Sénégal. Un conseil, Kédougou est le point de départ et de retour idéal de ce périple. Encore un conseil?: Allez-y dans cette région magnifique!!!

retour index