LA VALLEE DU FLEUVE SENEGAL

De la frontière du Mali jusqu'à ST Louis, le fleuve Sénégal serpente paisiblement, longeant la frontière Mauritanienne jusqu'à la langue de Barbarie pour se jeter finalement dans l'océan Atlantique. Bakel, Matam, Podor, Richard Toll sont les villes principales traversées par le fleuve.

En voici quelques photos et commentaires.

LAC DE GUIER

Après St Louis, la visite de la langue de Barbarie et la réserve du Djoudj, faisons une halte du côté du lac de Guier, sur la route de Richard Toll.

Ce lac alimenté par le fleuve Sénégal via la rivière Taouey alimente lui-même la ville de Dakar en eau potable grâce à sa centrale hydroelectrique. Dénicher de jolis coins cachés offre des paysages superbes.

A ne pas manquer, les villages Peuls dans les environs du lac.

Peu ou pas habitués au "tourisme", ils sont pourtant d'un accueil chaleureux. Les Peuls, comme la plupart des Sénégalais des terres intérieures sont exceptionnels de gentillesse, de "téranga" vraie et non vénale...

Dagana

Dagana, l'une des villes les moins connue sur le fleuve et qui pourtant est un hâvre de paix, une curiosité de par ses quais, son comptoir colonial, certes en ruine - comme la plupart des vestiges coloniaux sur le fleuve - mais une atmosphère, et des rencontre, surtout, vraies et sereines.

Et puis, il y a le fleuve Sénégal...

Sur la route vers Podor, la grandes exploitations de canne à sucre...

...et de jolis paysages, parfois, au détour d'une piste ou de la route.

Rosso

La frontière Mauritanienne: Rosso. Le bac qui traverse le fleuve et une petite ville qui grouille d'activités. Et, parmi les marchands ambulants, les camions, les boutiques...une petite fille, Mama et son papa. Une belle rencontre!

Et des enfants, par milliers.

Richard Toll

Petite ville sur la route de Podor, surtout intéressante de par le folie du baron Roger...

Un chateau extravagant dans cette région du monde. L'ancien gouverneur Français serait triste de voir l'état de son domaine. Chateau et parc sont en ruine et en friche...mais la visite vaut le détour!

Podor

Principal comptoir commercial du fleuve, cette ancienne capitale des Tekrour se trouve à 215 km de St Louis.

L'ancien fort de l'armée coloniale sous Faidherbe est dans un piteux état mais renferme encore un charme, une histoire...

Le conservateur du ford Faidherbe a une verve, une humanité et un humour certain pour raconter l'histoire de son peuple, Toucouleur, et l'aventure humaine des Sénégalais et des coloniaux dans cette région.

Prochaine étape du renouveau de la région, l'implication de la France pour restaurer tout le patrimoine colonial...

Quelques vues de Podor, encore...

Une ville calme, loin du tourisme, près de la quiètude nonchalante et de la vie quoitidienne, accueillante des gens de la région du fleuve.

Vestige d'un petit bateau qui remontait, jadis, le fleuve.

Le bou el mogdad, bateau mythique qui parcourt le fleuve de St Louis à Podor.

http://www.compagniedufleuve.com/

Et puis, surtout, ces rencontres dans des villages. Peuls, Toucouleurs, tous accueillants, chaleureux, souriants. Relations drôles, simples, sans ce face à face "touristique" souvent gangrainé par l'argent et...les "cadeau toubab"...

Et puis, ces paysages Africains. Toujours beaux même dans le Sahel.

Notre but était de remonter le fleuve jusqu'à Bakel et la frontière du Mali. Trop court, nous avons obliqué par le Fouta et, c'est une magnifique découverte, une expérience unique. Matam et Bakel attendront une prochaine escapade. Voici, quand-même quelques vues de ces villes:

Matam

podor

Terminons par un récit magistral, celui de Anne, ornithologue Belge qui a fait, en décembre 2011, la remontée du fleuve, entre St Louis et Podor avec le Bou El Mogdad : ici

RETOUR MENU EXCURSIONS